Cabinet d'Ostéopathie - Saint FerréolCabinet d'Ostéopathie - Saint Ferréol
Accueil > L'Ostéopathie > Historique

L'Ostéopathie

Historique - ANDREW TAYLOR STILL

ANDREW TAYLOR STILLL'ostéopathie est une thérapie manuelle fondée fin du 19ème siècle par le docteur Still (1829-1917), aux Etats-Unis.

Andrew Taylor Still est né le 6 Aout 1828, à Lee County, en Virginie. Troisième de neuf enfants, son père était pasteur méthodiste et docteur. L'engagement de son père lors de ses sermons contre l'esclavage l'a conduit à exercer à la mission Wakarusa Shawnee, dans le Kansas.

Andrew, qui était déjà marié et père de deux petits enfants, suivit, avec sa petite famille, ses parents pour le Kansas en 1853. A cette période, il décida de devenir médecin. A cette époque, pour devenir médecin, il suffisait d'étudier des ouvrages médicaux ainsi que travailler avec un médecin exerçant déjà. Ce qu'il décida de faire avec son père. Il a peut-être également reçu une formation complémentaire à Kansas City, mais aucun document ne l'affirme.

Il exerça en premier lieu la médecine allopathique pour laquelle il a été formé, entre autre durant la guerre civile qui plongea le Kansas dans de terribles années, puisqu'avec le Nebraska, ce pays a été ravagé quatre années durant par des batailles intestines visant le contrôle du gouvernement.

En octobre 1857, il fut élu pour représenter Douglas County au sein de la législature territoriale. Suite à la constitution en 1858 d'un Etat libre du Kansas, celui-ci fut admit par l'Union en 1861.

A ce moment, la guerre de sécession éclata, et il servit successivement au sein de trois régiments de l'armée du Kansas. En 1864, il put retourner chez lui, mais cette même année, une épidémie de méningite tua  trois de ses enfants. Puis, un mois après, une pneumonie emporta la fille qu'il venait d'avoir avec sa seconde femme, la première étant décédée suite aux complications d'un accouchement.

Dès lors, il rejeta les moyens de soigner qu'il utilisait jusqu'à présent et chercha un autre moyen de soigner. Son constat d'impuissance face à la maladie dans sa famille par les médicaments habituels, le poussa à rechercher, via une grande connaissance anatomique et physiologique, comment le corps pourrait lui-même se défendre.

Se disant que dans le sang se trouvent tous les éléments propices à la guérison, laquelle intervient par la « force » issue des nerfs, il chercha le moyen de retrouver l'intégrité du flux sanguin et de la communication nerveuse.

Il commença à mettre en place des techniques mécaniques, fondées sur l'anatomie, en réponse à différents maux. Mais cette époque de pionniers était pour beaucoup une course à la fortune, et cette course toucha beaucoup de médecins aux alentours qui virent Still surtout comme un obstacle à leur propre notoriété ainsi qu'au commerce de leurs médicaments.

Suite à de nombreux différents avec le corps médical, il retourna en 1874 dans le Missouri, à Macon, espérant y trouver un meilleur accueil. Mais l'accueil fut le même, et après quelques mois,  il partit cette fois ci pour Kirksville, où il ouvrit un cabinet en 1875 tout en étant également itinérant.

C'est à ce moment là que sa réputation se bâtit, on commença à affluer de loin afin de voir celui qui, avec ses mains, pouvait soigner les apparentes « causes désespérées »

Ses traitements s'amélioraient par sa réflexion, sa connaissance anatomique accrue, ses sensations, ainsi que son expérience qui s'étoffait. Son objectif était de plus en plus de potentialiser, par ses manipulations, la capacité du corps à retrouver la santé. Dans un premier temps il utilisait encore les médicaments, mais peu à peu, il les abandonna. Le nom d'ostéopathie fut donné la première fois à sa thérapie en 1885.

Il inventa différentes techniques qui visaient toutes à améliorer la circulation (« l'artère est maître ») et ainsi à redonner santé aux tissus « altérés ».

Le nombre croissant de patients venant le consulter nécessita la présence d'assistants, tout d'abord représentés par ses fils.

En 1892, à la demande de futurs étudiants, il ouvrit une école : « American School of Osteopathy ». L'enseignement était fondé sur l'étude de l'anatomie et de la physiologie, la démonstration de techniques et la pratique avec ses propres patients. Son école délivra les premiers diplômes en 1894 à 18 ostéopathes.

Le succès de cette école l'obligea à agrandir rapidement les locaux. En 1895, plus de 30000 traitements ostéopathiques furent donnés en sa clinique, une estimation précisa que chaque jour, environ 400 personnes venaient s'y faire soigner, le train local multiplia le nombre de passager par 4 !

Vers 1904, il renoua avec son autre grande passion : les inventions de machines en tout genre! Mais la mort de sa seconde épouse le marqua profondément, et il cessa totalement son activité.

Il vit, jusqu'à la fin de sa vie, de nombreuses écoles d'ostéopathie se créer ainsi que de plus en plus de praticiens (plus de 3000) exercer aux Etats-Unis et ailleurs !

Il finit sa vie le 12 Décembre 1917, à Kirksville, à l'âge de 89 ans.



Au sujet du chamanisme...

Beaucoup d'ostéopathes qui se plaisent à créer une « mythologie  ésotérique », « occulte » au père de l'ostéopathie désirent que Still aie reçu une initiation chamanique auprès d'une tribu d'indiens d'Amérique du Nord.

Cela est sans compter que très peu de blancs étaient acceptés par les indiens, et que, même parmi les indiens, très peu avaient accès au chamanisme...
Bref, cette supposition semble simplement dévaluer la science ostéopathique, qui n'aurait de sens uniquement lié à une pratique ésotérique.

Or physiologie et anatomie, sans leurs pendants occultes, sont déjà les plus fantastiques outils disponibles à une pratique de l'ostéopathie saine et complète, outils emprunts de l'humilité indispensable au thérapeute aimant son patient!